12 de mes plus grandes fiertés (partie 2)

31 Mar 2019 | Développement personnel

Partie 1 de l’article : https://jeremyfulep.com/12-de-mes-plus-grandes-fiertes-partie-1/

Avril 2016 : La réaction de mon comique préféré en Allemagne à ma vidéo « Die Deutsche Sprache »

Ma vidéo en allemand « die deutsche sprache » (12/04/2016)

Pendant mon sixième mois de séjour Erasmus à Heidelberg en Allemagne, je décide de lancer un des concepts les plus ambitieux de ma vie : faire une vidéo humoristique de type podcast dans la langue de Goethe. Le challenge s’avère extrêmement difficile à relever, et ce pour diverses raisons :

  • Je commence à peine à me sentir à l’aise en allemand, et me rapproche du niveau C1 du CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues)
  • Dans un podcast humoristique, le dynamisme doit être au rendez-vous. Il faut donc être capable de parler vite (en allemand !) sachant que ce n’est déjà pas facile en français, et avoir donc une maîtrise articulatoire sans précédent
  • Connaître son texte par cœur (en allemand !) sachant que la vidéo est entièrement écrite
  • Malgré les contraintes déjà citées, il faut aussi avoir un bon jeu d’acteur, ce qui est extrêmement difficile quand on connait un texte par cœur (moins de spontanéité, vu qu’on connait déjà toutes les vannes à l’avance)
  • Avoir un niveau d’allemand correct (bon j’ai complètement laissé de côté la prononciation, sinon je ne m’en serais jamais sorti…) et il y a bel et bien des erreurs de grammaire et de prononciation, mais la vidéo reste relativement compréhensible par les germanophones, ce qui était mon objectif initial.

Après près d’un mois et demi d’efforts (écriture du texte en mode tryhard, tournage en tant que bon acteur, montage…) la vidéo sort enfin le 12 Avril 2016. Je décide de l’envoyer à mon comique préféré en Allemagne : Alfons.

Alfons, c’est qui ce type ?

Emmanuel Peterfalvi est un comédien français qui s’est fait connaître en Allemagne en créant un personnage totalement décalé : Alfons. (notez l’orthographe allemande du prénom plutôt qu’une orthographe française à l’ancienne (Alphonse) – je pense que la mixité franco/allemande du personnage y est pour quelque chose dans le choix d’un tel pseudonyme).

Alfons est avant tout un Stand-Upper et se produit en tournée dans toute l’Allemagne depuis des années. Il a également pas mal tourné à la télévision sur les chaines ARD puis ZDF (équivalents respectifs de TF1 et France 2 en Allemagne). J’ai personnellement connu ce personnage en 2013 grâce à une ancienne amie allemande rencontrée sur le site d’échanges linguistiques mylanguageexchange.com. Cette dernière m’identifiait pas mal au personnage d’Alfons, dû à ma personnalité totalement décalée et également dû fait que j’apprenais l’allemand à l’époque.

La réaction d’Alfons et de mon YouTubeur allemand préféré

En sortant ma vidéo en allemand, je m’interroge sur une chose : à qui pourrais-je donc la faire partager ? En brainstormant un petit peu, j’en viens à penser qu’il serait une bonne idée de l’envoyer à mon YouTubeur allemand préféré Get Germanized (comptabilisant à ce jour 340 385 abonnés) – mais meilleure idée encore : de l’envoyer à Alfons en personne.

Je passe donc par les pages Facebook de ces deux adorables personnes et leur écrit un message du style :

« Salut X, j’ai fait une petite vidéo en allemand, est-ce que tu pourrais rapidement me donner ton avis ? »

Très vite, j’obtiens un commentaire YouTube de la part de Get Germanized en personne :

Je suis bien évidemment content de recevoir un tel commentaire de la part de mon YouTubeur allemand favori. Mais il n’en est rien par rapport au deuxième commentaire que je vais recevoir de la part de mon comédien préféré, qui a dix fois plus de valeur à mes yeux.

Ce n’est que le lendemain que je reçois une réponse Facebook de la part d’Emmanuel Peterfalvi en personne :

Ce deuxième commentaire me touche encore plus que le précédent, puisqu’Alfons a bien pris le temps de donner un commentaire bien constructif à ma vidéo. En plus, je suis étonné de voir qu’il s’intéresse à l’univers YouTube francophone, puisqu’il cite Cyprien en exemple (son analyse est je trouve très juste, puisque j’étais à l’époque un énorme fan de ce dernier).

En plus, en y réfléchissant bien, Alfons a un avis auquel je peux attacher de l’importance, puisque :

  • Ce dernier parle allemand, et l’a appris de A à Z pendant des années, tout comme moi
  • Il est français
  • Il connaît l’univers YouTube (d’après son commentaire)
  • Il a une énorme expérience en tant que rédacteur de scripts / screenplays et comédien
  • Il a réussi à trouver son propre style

L’introduction de ma dernière vidéo du défi japonais 100 jours

Sur ma chaine YouTube, j’ai réalisé 5 vidéos d’un défi 100 jours japonais à partir des cours de Julien Fontanier, un professeur français qui enseigne le japonais sur YouTube.
Au départ, l’idée était de faire un bilan hebdomadaire (j’apprenais le japonais intensif à partir de sa chaine, en prenant un maximum de notes et en essayant de trouver des vannes au fur et à mesure… j’étais plutôt inspiré de ce côté-là !)

La vanne qui revient à chaque début d’épisode est un jeu de mot sur le nom du Sensei « Fontanier ». J’avais eu envie de créer tout un délire autour de ces puns. Ainsi, une idée saugrenue me vient à l’esprit : trouver une explication rationnelle concernant le « pourquoi » des jeux de mots pourris que j’ai pu trouver le concernant. Je m’imagine un mini scénario au passé simple et ai l’idée de le scénariser en voix-off de manière fictive, un peu à la manière d’Anthox Colaboy dans certains MCNA.

Soudain, une idée me vint à l’esprit un matin en me levant. J’eus l’idée de faire appel au YouTubeur Superflame pour réaliser la voix off du mini texte que je venais d’écrire. Je lui fais donc rapidement une proposition, et ce dernier accepte. Il ne me reste plus qu’à attendre le résultat final.
Deux jours plus tard, je reçois la voix off de Morgan Freeman finalisée par mail. A ce moment-là, j’étais dans une école à Londres et c’était l’heure de la pause. Je me mets à écouter l’enregistrement et explose de rire… Voir son texte prendre vie et entendre une telle perfection, ça n’a pas de prix…

Si vous n’avez pas encore entendu cette intro, regardez la vidéo suivante

J’ai d’ailleurs eu l’occasion de rencontrer SUPERFLAME en personne lors de l’avant première de sa série Andrew Benett à Montpellier. Ce dernier m’avait bel et bien reconnu, car il avait regardé ma vidéo en entier et l’avait retweeté. Un personnage très talentueux et bien sympathique