12 de mes plus grandes fiertés (partie 4)

12 Avr 2019 | Développement personnel

Eté 2017 : mon défi russe 30 jours chez Mosalingua

Nous sommes fin Juillet 2017, lorsque je reçois une notification d’une de mes pages Facebook mises en avant par mes soins, la page « Learning Languages with Mosalingua » en me baladant sur Facebook. Le visuel du dit-post attire instantanément mon attention, puisqu’il relate de la sortie d’une nouvelle application Mosalingua pour apprendre le russe.

Même si je n’y connais absolument rien à cette langue, et que je ne suis pas particulièrement attiré par celle-ci ou même par sa culture, je suis très curieux de la sortie de cette application, et ce pour diverses raisons :

  • J’avais déjà utilisé les applications Mosalingua allemand (1170 flashcards apprises en 2013) et Anglais (appli classique où le niveau était en dessous de C1/C2 et où je commençais à entrer mes propres cartes à partir de la 2ème année de licence (2014)), puis TOEFL / TOEIC.
  • Les langues de base (anglais, allemand, espagnol, italien et portugais) ainsi que les visuels des applis étaient présents depuis bien longtemps chez Mosalingua, et le fait de voir une toute nouvelle appli paraître avec des visuels différents, la présence de l’alphabet cyrillique et d’une langue assez difficile (tel que l’allemand) attira ma curiosité.

Au départ, je « retweete » donc le post de la page facebook Mosalingua, juste par « fierté » que mes développeurs linguistiques préférés sorte une toute nouvelle appli. En plus, je me sentais assez proche des développeurs du software (un petit peu comme on peut se sentir proche de certains YouTubeurs) puisque ces derniers avaient réalisé une formation très complète sur l’apprentissage des langues en 2014, formation à laquelle j’ai participé et que j’ai adoré. Elle m’a fait prendre conscience de beaucoup de notions théoriques et méthodologiques sur l’apprentissage des langues, notamment concernant la lecture. A ce moment-là, j’ai complètement été convaincu de l’importance de la lecture pour apprendre une langue étrangère. N’étant pas un très gros lecteur pendant mon enfance, j’ai réalisé qu’on pouvait lire tout type de contenu pour lequel on est passionné dans la langue cible que l’on veut apprendre.

J’ai donc fait l’acquisition d’un Kindle en 2014 et me suis mis à lire des dizaines et des dizaines de mangas en allemand (One Piece, (environ 70 tomes lus), Detective Conan, Tokyo Ghoul, Dragon Ball…) et aussi en anglais (GTO, Dragon Ball (42), Death Note, One Piece…) ; mais j’ai aussi lu pas mal de livres en développement personnel en anglais (les livres de Stephen Guise : How to be an imperfectionist, Mini habits) ; think and grow rich, the practical handbook for the actor, how to shoot a video that doesn’t suck, the game, how to become a youtuber, models, the miracle morning…

Quelques jours après mon retweet, je reçois un message (commentaire) sous mon post Facebook de la part des développeurs de Mosalingua en personne :

Ce commentaire me fait bien évidemment plaisir, et j’ai bien évidemment entre temps testé l’application mosalingua russe très brièvement. C’est ainsi que née une idée hors du commun : vu que les développeurs me demandent mon avis dans ce commentaire, au lieu de leur donner mon avis par écrit, pourquoi ne pas à la fois montrer en vidéo si leur appli est efficace (elle l’a été pour moi en tout cas en allemand et en anglais) donc je suis bien évidemment très motivé à faire de même avec le russe, et donner mon avis sous format vidéo. C’est ainsi que née l’idée d’un défi « 30 jours » russe en vidéo, où je réaliserai chaque semaine un bilan sur mon apprentissage du russe avec Mosalingua :

 

Je réalise cette vidéo « annonce » en l’envoie à l’équipe de Mosalingua (Luca Sadurny et Samuel Michelot, les deux fondateurs principaux de ML). Je reçois une réponse de la part de Luca Sadurny, un des polyglottes que j’admire le plus sur la toile (il est italien et parle 6 langues) :

Je réalise ensuite la vidéo 1 du défi russe 30 jours. Elle plaît beaucoup à l’équipe de ML. Ces derniers partage la vidéo sur Facebook. De plus, Luca Sadurny me fait une nouvelle proposition : répondre à la fois à une interview vidéo avec eux sur Skype, et réaliser une interview complète sur mosalingua.com. Je suis plus que conquis.

Les épisodes 2 et 3 sortent dans la foulée, et une interview réalisée avec Luca Sadurny de Mosalingua est réalisée et sort sur la chaine YouTube de ML. L’inteview complète est disponible sur le site : https://www.mosalingua.com/blog/2017/08/31/interview-de-jeremy/

En résumé, ce défi représente donc une grosse fierté personnelle pour plusieurs raisons

  • Il marque un tournant dans l’histoire de ma chaine YouTube : cela m’a permis d’être capable d’être régulier et motivé sur YouTube (1 vidéo par semaine, malgré la quantité de travail fournie en amont)
  • J’ai pu sympathiser et rencontrer deux « génies » dans l’histoire du développement 2.0 dans le domaine de l’apprentissage des langues, et réaliser une interview avec mon polyglotte préféré (Luca)
  • L’idée du concept de défi humoristique avec bilan hebdomadaire m’est venu subitement. J’ai beaucoup aimé le faire, puisque le projet est à la fois continu, créatif, et avec une progression (gain en motivation progressif)
  • Il m’a donc permis de créer le défi japonais 100 jours pour pousser la barre beaucoup plus loin en Janvier 2018.
  • Aujourd’hui, j’annonce dans un prochain article sur le site qu’un défi chinois 200 jours est en train d’être élaboré, avec des méthodes bien différentes.